Contentieux

"Designer des conclusions impactantes et en faciliter la lecture par les juges"

Le brief

Notre client, défendeur dans un contentieux majeur, nous a sollicité pour designer les conclusions écrites de ses avocats pour assurer une présentation claire et impactante de ses arguments. L’objectif était de rendre la technicité des enjeux numériques dans cette affaire facilement accessibles aux juges, qui ne sont pas nécessairement experts dans ce domaine.

Le processus

Nous avons été impliqués dès la première ébauche des conclusions et avons travaillé main dans la main avec les deux cabinets d’avocats renommés qui représentent notre client – l’un spécialisé en contentieux et l’autre dans la discipline juridique spécifique au litige.

En appliquant l’approche centrée sur l’utilisateur, nous avons analysé la manière dont les juges abordent les conclusions écrites. Sur la base de notre expérience en contentieux et de nos recherches auprès des utilisateurs, il est apparu clairement que les juges souffrent d’une charge de travail excessive, d’horaires de travail lourdes, ce à quoi s’ajoute un volume excessif de conclusions écrites. L’on entend fréquemment de manière officieuse les témoignages “Je ne peux pas lire plus de 30 pages par partie“.

Dans certaines juridictions, il existe même une limite officielle du nombre de pages. Notre objectif était donc de faciliter le travail des juges en garantissant la brièveté, en leur donnant de l”oxygène mental” grâce à des informations et des graphiques limpides et une mise en page soignée. Nous avons également facilité la navigation entre le corps des conclusions et les pièces, ce qui permet aux juges de s’y référer plus rapidement.

Les résultats

Des conclusions écrites entièrement repensées, avec plusieurs changements graphiques pour faciliter la lecture et mettre en valeur les principaux faits et pièces clés. Nous ne pouvons pas partager la version complète mais nous avons entièrement confidentialisé un extrait.

Nous avons utilisé un format Word cliquable, afin que les juges puissent accéder directement aux pièces pertinentes à partir du corps des conclusions. Nous avons également utilisé un fil d’ariane pour que les juges se repèrent aisément dans leur lecture et puissent facilement naviguer entre les différents arguments.

Enfin, nous avons également fait ressortir les faits essentiels dans la présentation des conclusions et visualisé les principaux arguments complexes, afin de garantir un impact maximal.

Les KPIs

L’affaire est toujours en cours, nous en attendons l’issue !

« Créer une vue d'ensemble limpide des processus et des enjeux juridiques complexes »

Le brief

Dans ce dossier contentieux, notre client nous a demandé de mettre en avant au sein des conclusions, les étapes de la procédure et des délais du litige. Pour illustrer des questions de procédures complexes, il était essentiel de faire ressortir un déroulement bref mais précis des événements et des dates clés, tout en restant d’un style assez classique.

Le processus

La première étape a consisté à identifier les faits et dates clés dans les conclusions des avocats, qui prouveraient notamment que l’autre partie ne remplit pas un certain nombre de conditions de validité. Grâce à notre expérience en matière de contentieux, nous avons d’abord créé une architecture de dates et de faits clés, avec des connecteurs logiques. En travaillant main dans la main avec les avocats de notre client, nous avons fait valider ces connecteurs logiques, puis nous avons créé une chronologie visuelle pour étayer les arguments écrits de notre client. Nous avons également veillé à ce que la chronologie s’intègre parfaitement dans le texte, de manière à ce que le design graphique soit presque imperceptible, mais naturellement claire.

De toute évidence, il était essentiel de permettre aux avocats de garder le contrôle total de leur document jusqu’à la fin. Nous connaissons bien les modifications de dernière minutes à 2h du matin ! Pour cela, nous avons travaillé sous un format Word, le plus habituel pour les avocats. Comme Word n’est pas du tout un outil de design, c’était un défi supplémentaire. Nos talentueux designers ont relevé le défi et même apprécié de devoir revenir à l’essence même du design : la structure de l’information ! Nous avons également choisi un design minimaliste, presque imperceptible, pour nous aligner sur les normes des tribunaux et garantir que les juges restent dans un environnement familier.

Les résultats

Des conclusions remaniées qui ont donné de l’oxygène mental aux avocats et aux juges.

Les conclusions écrites sont claires et concises, se démarquant des arguments longs et verbeux de la partie adverse.

Nous avons créé un document homogène, dans lequel la visualisation des délais et les processus s’intègrent naturellement dans le corps texte – et par référence aux pièces. Nous avons également utilisé des changements subtils de couleurs et de polices pour mettre en évidence les dates clés et les pièces référencées.

Nous étions ravis de notre excellente collaboration avec les cabinets impliqués ! L’un des avocats, spécialiste en contentieux, nous a confié que notre méthodologie et notre approche l’avaient aidé à “analyser les faits différemment et envisager l’affaire sous une nouvelle perspective”.

En d’autres termes, la visualisation permet de mieux structurer penser !

Les faits marquants

  • Un délai de trois semaines
  • Un document Word pour permettre aux avocats de garder le contrôle
  • Le client nous a demandé de designer les prochaines conclusions

« Visualiser les flux monétaires complexes dans les procédures pénales »

Le brief

Les affaires pénales impliquent souvent des flux d’argent ou des montages financiers complexes. Comment démêler les faits ? Comment l’une des banques françaises les plus respectées s’est-elle retrouvée impliquée dans la corruption de fonctionnaires lybiens pour des centaines de millions de dollars afin de vendre des produits dérivés ?

Nous avons visualisé les faits dans l’affaire Ministère public français contre Société Générale SA, 24 mai 2018 (Convention judiciaire d’intérêt public (CJIP) conclue entre le Procureur de la République financière et la Société Générale SA)

Le processus

En utilisant la visualisation des données et les lignes de temps, nous avons créé une description visuelle percutante, mettant en évidence les personnages impliqués, leurs liens et les liens hiérarchiques. Nous avons créé une vue d’ensemble pour faciliter la navigation entre les différents acteurs et les faits de l’affaire, en utilisant différentes tailles et couleurs pour créer un effet visuel clair.

Les résultats

Une vue d’ensemble claire et concise des différentes parties impliquées et qui peut être utilisée comme document de support pour une formation, auquel l’on peut toujours se reporter lors de l’analyse du cas.